Leonardo On-Line, the website 
of Leonardo/ISAST  Leonardo, the Journal of the International 
Society for the Arts, Sciences and Technology  Leonardo Music 
Journal  Leonardo Electronic 
Almanac: monthly coverage of Internet news and digital media culture  Book Series: 
innovative discourse on art, science and technology topics by 
artists, scientists, researchers and scholars Leonardo Reviews: scholarly reviews of books, exhibitions, CDs, 
journals and conferences  OLATS, 
l'Observatoire Leonardo des Arts et des Technosciences: key works, 
artists, ideas and studies in the field  Leonardo / Activities and Projects  Leonardo / About Us   
 

AFRIQUE VIRTUELLE > L'AFRIQUE ET AUTRES CONTINENTS > VUES D'AFRIQUE
   


Bobo Dioulasso. Burkina Faso
© SERGE MERCIER

Bobo Dioulasso. Burkina Faso
© SERGE MERCIER

J'ai découvert la Côte-d'Ivoire et le Burkina Faso durant l'été 86. Mais cette terre est d'une telle richesse humaine qu'un second séjour s'est imposé de lui-même.

J'avais tellement à découvrir. Non pas des monuments mais des hommes et des femmes qui en tiennent lieu en Afrique Noire.

Leur génie des relations humaines, leur goût de la parole, leur fascinante vitalité que rien n'abat et qui renaît après chaque coup dur. Leur joie de vivre permanente est une permanente incitation pour le photographe.

Cette deuxième rencontre fut aussi l'occasion de renforcer des liens d'amitié tissés lors du premier séjour et de pénétrer plus avant dans leur monde, dans leur vérité :

l'école Bnebnooma et son fonctionnement autonome, le partage des évènements quotidiens, les longues séance de coiffure, les moments de détente et de repos, le partage des joies, comme ce mariage de l'ami africain, mariage de musique et de danse.


(SERGE MERCIER)

 

Koudougou. Burkina Faso
© PHOTO DE SERGE MERCIER

Koudougou. Burkina Faso
© PHOTO DE SERGE MERCIER

Côte d'Ivoire (Près d'Abidjan)
© SERGE MERCIER
Niger
© SERGE MERCIER

Masque danse funérailles. Koudougou
© SERGE MERCIER

L'Afrique de Serge Mercier : Un miroir tendu à des amis très chers

par Jean CONTRUCCI

Il y a des photographes qui confondent leur métier avec celui d'entomologistes. Certains sont de simples voyeurs. Quelques-uns, des violeurs.

Serge Mercier ne relève d'aucune de ces catégories.
Certes, ils sait bien, en journaliste, que le mot objectif appartient à l'appareil, pas au photographe.
Et que son regard prime, sinon tous les clichés se ressembleraient.

Mais il sait aussi - par la pratique quotidienne du reportage -, qu'on peut être subjectif sans danger,si l'on est en même temps sincère et honnête. Il suffit pour cela re respecter son sujet.

Je sais, pour travailler avec lui, que c'est là son éthique.
Pour respecter son sujet, rien de plus simple : il suffit de l'aimer.

Serge Mercier aime l'Afrique et let Africains. Il n'a pas besoin d'employer les grands mots pour le leur faire savoir. Il le leur dit par la photo, son métier, sa vocation.

Ce ne sont pas de simples photos, c'est un miroir qu'il tend à des amis très chers.

Le coup de foudre lui est venu à l'occasion d'un voyage au Burkina-Faso et en Côte d'Ivoire. Il y retourne à chaque occasion. Il y a établi de solides amitiés, des liens de confiance réciproque. C'est grâce à eux qu'il a pu saisir les Africains dans leur vérité, toute leur vérité.

Devant Serge, les visages s'éclairent d'un sourire, les mains se tendent désarmées.
Et on l'invite à table, à l'école, au travail, à la fête. On lui présente le petit dernier, l'aïeul, l'oncle, la jeune mariée, la beauté du coin. Tous savent qu'il ne les trahira pas, qu'il ne vendra pas leur âme.

Ne cherchez donc pas le moindre "cliché" dans ces clichés. La moindre concession à l'anecdote.
Encore moins le folklore revu par les camps de vacances où l'on vous promet le dépaysement à l'abri des climatiseurs, l'aventure du haut d'un hélicoptère. Serge a foulé la poussière, partagé la fatigue, il est entré dans les cases non en terrain conquis, mais parce qu'il y était invité, il a dormi sur les nattes et partagé les moments de peine, de travail et de joie.
Eux, ont continué à vivre comme s'il n'était pas là. D'où, cette vérité qui est "donnée à voir" sans artifice.

L'Afrique de Serge Mercier ne ressemble pas à celle du papier glacé, des clichés aseptisés des dépliants chers aux Tours operators. Elle sent la pauvreté et la précarité de l'existence, mais aussi la joie d'exister. Elles parlent de la fraternité, de chaleur humaine. Un regard, un geste, un sourire en disent plus long que les plus savantes études dur le présent, le passé et l'avenir d'un continent et des hommes qui le peuplent. Privilège du photographe, qui sait transformer chaque instantané en instant d'éternité.

CREDITS PHOTOS
Photographies publiées avec l'autorisation des auteurs.

Biographie de l'artiste

 

 

   



[ S'informer ]   [ Recherche ]    [ Commander ]    [ Statistiques ]    [ Accueil ]


Leonardo/Olats a reçu le soutien de la Fondation Daniel & Nina Carasso pour la période 2019-2021
Copyright Association Leonardo/OLATS © 1997
pour toute re-publication de cette page, merci de contacter Annick Bureaud <info@olats.org>
pour les problèmes concernant le site, notre webmaster <webmaster@olats.org>
Leonardo is a federally registered trademark of Leonardo/ISAST -
Leonardo est une marque déposée de Leonardo/ISAST, selon la loi fédérale des Etats-Unis d'Amérique.