Leonardo On-Line, the website 
of Leonardo/ISAST  Leonardo, the Journal of the International 
Society for the Arts, Sciences and Technology  Leonardo Music 
Journal  Leonardo Electronic 
Almanac: monthly coverage of Internet news and digital media culture  Book Series: 
innovative discourse on art, science and technology topics by 
artists, scientists, researchers and scholars Leonardo Reviews: scholarly reviews of books, exhibitions, CDs, 
journals and conferences  OLATS, 
l'Observatoire Leonardo des Arts et des Technosciences: key works, 
artists, ideas and studies in the field  Leonardo / Activities and Projects  Leonardo / About Us   
 

PIONNIERS ET PRECURSEURS > HENRY COWELL
   



HENRY COWELL

par Nicolas Viel. Avec le soutien de Marc Battier.



©
Généralement, Henry Cowell est seulement connu comme étant le co-inventeur, avec le Russe Léon Theremin, d'un instrument original, le Rhythmicon. Il fut aussi connu pour être un défenseur du cluster au piano, dès la fin des années 1910. Mais il fut aussi, pendant près de cinquante ans, le défenseur le plus acharné de la musique d'avant-garde aux Etats-Unis, en particulier par l'organisation de concerts et la publication de partitions.

Dès ses débuts, sous la tutelle de Charles Seeger, il s'affirme comme un compositeur original. Un livre, rédigé en 1919 mais publié en 1930, résume les discussions entre les deux musiciens : New Musical Resources, qui aura une influence décisive sur nombre de compositeurs, comme Conlon Nancarrow. Le Rhythmicon, instrument électrique original, reprend quelques uns des principes élaborés dans le livre.

Cherchant sans cesse à explorer de nouveaux domaines sonores, Cowell généralise l'emploi du cluster dans des œuvres d'inspiration plus ou moins mystique comme The Banshee ou The Birth of Manaunaun, pour piano, mais aussi dans des œuvres pour orchestre. Il est l'auteur d'une œuvre volumineuse qu'il ne cessera d'accroître avec constance (vingt symphonies, un concerto pour piano, d'innombrables pages de circonstances, autant de pièces pour piano, des quatuors, etc.).

Fasciné, dès le début, par la musique de Charles Ives, qu'il fera jouer aussi souvent qu'il le pourra tout au long de sa vie, il a su, avec la complicité active de Seeger et le mécénat d'une riche new-yorkaise, Blanche Walton, rassembler autour de son activité éditoriale et institutionnelle une foule de compositeurs importants dans l'histoire de la musique américaine, comme Dane Rudhyar, Ruth Crawford (qui épouse Seeger en 1931), Carl Ruggles, Carlos Chávez, John Cage, Gerald Strang, Wallingford Riegger, Carlos Salzedo et bien d'autres.



© Nicolas Viel & Leonardo/Olats, septembre 2007


Nos rubriques :

 

   



[ S'informer ]   [ Recherche ]    [ Commander ]    [ Statistiques ]    [ Accueil ]


Copyright Association Leonardo/OLATS © 1997
pour toute re-publication de cette page, merci de contacter Annick Bureaud <info@olats.org>
pour les problèmes concernant le site, notre webmaster <webmaster@olats.org>
Leonardo is a federally registered trademark of Leonardo/ISAST -
Leonardo est une marque déposée de Leonardo/ISAST, selon la loi fédérale des Etats-Unis d'Amérique.