Leonardo On-Line, the website 
of Leonardo/ISAST  Leonardo, the Journal of the International 
Society for the Arts, Sciences and Technology  Leonardo Music 
Journal  Leonardo Electronic 
Almanac: monthly coverage of Internet news and digital media culture  Book Series: 
innovative discourse on art, science and technology topics by 
artists, scientists, researchers and scholars Leonardo Reviews: scholarly reviews of books, exhibitions, CDs, 
journals and conferences  OLATS, 
l'Observatoire Leonardo des Arts et des Technosciences: key works, 
artists, ideas and studies in the field  Leonardo / Activities and Projects  Leonardo / About Us   
 

TRUST ME, I'M AN ARTIST > JOURNAL DE BORD (DIARY) > EXPOSER L'ÉTHIQUE
< - Sommaire    
   



Trust Me, I'm an Artist - Journal de bord (Diary)

Tout au long de ce projet, je vais tenir un journal de bord de ma participation, avec des comptes-rendus des réunions et des rencontres, mais aussi mes réflexions, lectures et interrogations. Annick Bureaud


  • Exposer l'éthique

    Jeudi 16 novembre 2017

    Dans le Thalys pour Amsterdam, direction la Waag Society pour le symposium final de Trust Me, I'm an Artist et la présentation devant un comité d'éthique de Ecce Canis - K9 Topology par Maja Smrekar.

    Il y a exactement six mois j'étais dans ce même train pour aller assister à la performance de Kira O'Reilly et Jennifer Willet et voir l'exposition des œuvres créées dans le cadre de cette édition de Trust Me, I'm An Artist. Six mois sans trouver le temps pour écrire sur cette exposition alors qu'elle m'a bluffée. Les projets européens ont entre autres vocations celle de favoriser la " mobilité ", profitons donc, littéralement, de celle-ci pour parler de l'exposition qui s'est tenue à Amsterdam du 13 mai au 25 juin 2017.

    D'une façon générale, les expositions documentaires m'ennuient. Je leur préfère une publication bien faite où je peux lire des textes ou examiner des documents confortablement assise. La plupart des projets de cette édition de Trust Me, I'm An Artist était des performances, je me préparais donc à être polie envers mes partenaires et les artistes.

    L'exposition se tenait dans la Het Glazen Huis de l'Amstelpark d'Amsterdam. Comme son nom l'indique, la "Het Glazen Huis" est un petit bâtiment dont tous les murs sont en verre. Posé dans un délicieux jardin, il permet ainsi une perspective sur la végétation environnante mais engendre une contrainte supplémentaire pour une exposition artistique.

    photo Annick Bureaud
    photo Annick Bureaud

    Dans ce contexte difficile, il s'est produit un petit miracle (largement dû à la compétence de Miha Tursič) et le résultat a été passionnant.

    L'exposition s'est appuyée sur le jeu de la transparence entre le dedans et le dehors notamment pour les œuvres de Kira O'Reilly & Jennifer Willet et de Spela Petrič. La terre pailletée surmontée de plumes vertes d'O'Reilly et Willet semblait dialoguer avec la plante qui poussait de l'autre côté de la vitre tandis que la photo en très grand format de l'ombre portée de Petrič sur le cresson faisait écho à la pelouse tout autour.

    Kira O'Reilly & Jennifer Willet, Be-wildering
    photo Annick Bureaud
    Spela Petrič, Skotopoeisis
    photo Annick Bureaud

    Dans le seul endroit fermé du bâtiment étaient réunis les éléments témoignant de la performance de Martin O'Brien : sur le mur du fond, une très grande projection de la captation de la performance (qui dura 3 heures), sur un autre mur, une série de petits écrans diffusaient des vidéos de la performance prises sous d'autres angles et enfin, sur une table, les objets utilisés par l'artiste au cours de celle-ci. Cette salle, par sa fermeture et son obscurité, contrastait avec le reste de la galerie ouverte et baignée de lumière. On y pénétrait comme dans une crypte ou comme dans la structure en plastique semi-transparent que O'Brien avait érigée à Londres et qui enfermait le spectateur dans l'espace-temps de l'artiste.

    Martin O'Brien, Taste of Flesh, Bite Me, I'm Yours
    photo A.Bureaud

    La documentation de Heirloom de Gina Czarnecki & John Hunt était éclatée sur plusieurs petits moniteurs traduisant ainsi, d'une certaine manière, les divers aspects de l'installation.

    Gina Czarnecki & John Hunt, Heirloom
    photo A.Bureaud

    Outre ces objets-documents, l'exposition incluait des objets-œuvres avec Controlled Commodity: Make Do and Mend d'Anna Dumitriu, des "objets-potentiels" avec Cellular Propeller d'Howard Boland ou fictionnels avec Open Care d'Erich Berger et Mari Keto. Open Care est un ensemble d'artefacts déployant une fiction spéculative dans laquelle il est imaginé que les déchets nucléaires deviennent une responsabilité individuelle et sont transmis en héritage de générations en générations. Un mode d'emploi permet d'évaluer leur niveau de dangerosité (le niveau de radioactivité) et si l'on doit (ainsi que ses descendants) continuer à s'en (pré)occuper. Portant sur la radioactivité, cette œuvre s'écartait du propos de Trust Me, I'm An Artist centré sur le bioart pour ouvrir à d'autres questions éthiques soulevées dans et par la création artistique.

    Anna Dumitriu, Controlled Commodity : Make Do and Mend
    photo Annick Bureaud
    Howard Boland, Cellular Propeller
    photo Annick Bureaud


    Erich Berger et Mari Keto, Open Care
    photo Annick Bureaud

    L'exposition Trust Me, I'm An Artist a non seulement proposé une expérience esthétique et sensible des œuvres et tout particulièrement des performances mais elle a aussi réussi à "exposer" les questions éthiques qu'elles abordent sans tomber dans le didactisme.



 
 


   






Creative Europe   Le projet Trust Me, I'm an Artist est soutenu financièrement par le programme Creative Europe de l'Union Européenne.

The Trust Me, I'm an Artist project is supported by funding from the Creative Europe Programme of the European Union.


Le ArtSciLab du département ATEC de l'Université du Texas à Dallas soutient et participe à Trust Me, I'm an Artist par le biais des projets de publication expérimentale des Leonardo Initiatives qui incluent la chaîne Meta-Life sur la plateforme Creative Disturbance associée à Audiolats ainsi que le site web du projet Meta-Life.

The UT Dallas ATEC ArtSciLab supports and participates in the Trust Me, I'm an Artist project through the Leonardo Initiatives projects in Experimental Publishing including the Creative Disturbance platform channel on art and biology associated to Audiolats and the Meta-Life project website.



[ S'informer ]   [ Recherche ]    [ Commander ]    [ Statistiques ]    [ Accueil ]


Copyright Association Leonardo/OLATS © 1997
pour toute re-publication de cette page, merci de contacter Annick Bureaud <info@olats.org>
pour les problèmes concernant le site, notre webmaster <webmaster@olats.org>
Leonardo is a federally registered trademark of Leonardo/ISAST -
Leonardo est une marque déposée de Leonardo/ISAST, selon la loi fédérale des Etats-Unis d'Amérique.